chèvres

Une quinzaine de chèvres et de boucs se partagent les vastes pâturages de La Hardonnerie. Tous ont leur petit caractère et certains ont noué de véritables liens d’amitié comme Mike et La Glu, deux boucs inséparables. Très sociables et avides de caresses, ces deux-là répondent toujours présents lors des visites et ne se font jamais prier pour venir manger le grain dans la main des visiteurs.

D’où viennent-ils ?

Nos chèvres et nos boucs ont plusieurs origines : certains ont été abandonnés, d’autres étaient réformés d’élevages laitiers ou ont été saisis suite à des maltraitances chez des propriétaires peu scrupuleux. À cause du manque d’infrastructures permettant de les recueillir, les chèvres et boucs, surtout ceux de grande taille et munis de belles cornes, finissent bien souvent à l’abattoir. Ceux de La Hardonnerie ont en revanche devant eux une longue et belle vie au grand air.