À La Hardonnerie, la vie continue avec l’arrivée de quatre nouvelles chèvres

À La Hardonnerie, la vie continue avec l’arrivée de quatre nouvelles chèvres

Malgré le confinement, nos soigneuses, Hélène et Laurence, sont restées mobilisées et ont continué à s’occuper de nos pensionnaires avec courage et tendresse. Elles ont également pu accueillir quatre nouvelles venues.

En conformité avec le plan d’action Covid-19 du Gouvernement, notre ferme refuge et éducative, La Hardonnerie, a dû fermer ses portes au public. Toutefois, notre équipe a continué et continue d’œuvrer au quotidien pour le bien-être de nos 150 protégés qui attendent avec impatience de pouvoir rencontrer à nouveau les visiteurs, ainsi que tous nos sympathisants, parrains, marraines et donateurs qui, ne l’oublions pas, leur permettent de vivre une retraite bien méritée. Un havre de paix, dont pourront bientôt profiter ces quatre nouvelles chèvres. Confiées à nos soins par la Fondation 30 Millions d’amis, à la suite d’une saisie en Mayenne, elles rejoindront bientôt les pâtures en compagnie de leurs congénères après une courte quarantaine.

Comme en témoignent ces quelques photos prises au mois d’avril à La Hardonnerie, les animaux profitent d’une vie en plein air au cœur de la forêt d’Argonne, choyés par nos soigneuses. Pour eux et grâce à leur travail, le confinement n’a quasiment rien changé. Palmipèdes, oies et canards profitent des beaux jours en barbotant dans la mare, tandis que les cochons Rosette, Mooky, Blue et Oscar se prélassent au soleil. Quant aux équidés, ânes et poneys se reposent dans leurs confortables paddocks et se réjouissent de recevoir les caresses de nos soigneuses, Hélène et Laurence. Les chèvres, moutons, brebis et bouc passent leurs journées au pâturage, profitant de l’herbe tendre, alors que nos lapins savourent pissenlits et trèfles frais.

Aurélie Usaï